‹ Retour
Cryptage 1 juin 2021

Une nouvelle étude révèle que la loi australienne TOLA présente des risques à long terme pour l’économie australienne

Sydney – 2 juin 2021 – Le cryptage est une technologie essentielle qui permet de préserver la confidentialité et la sécurité des personnes, de leurs informations et de leurs communications. C’est une composante essentielle d’un Internet sûr et fiable. Le cryptage est désormais menacé. Les gouvernements du monde entier élaborent des politiques et des lois qui affaiblissent l’utilisation d’un cryptage fort sans tenir compte des conséquences dévastatrices qu’une telle législation pourrait avoir sur la sécurité et la vie privée de milliards d’utilisateurs d’Internet dans le monde.

Aujourd’hui, l’Internet Society a publié une analyse, la première du genre, qui examine l’impact économique potentiel de l’une de ces politiques, promulguée dans le cadre de la loi australienne Telecommunications and Other Legislation Amendment (Assistance and Access) 2018, plus connue sous le nom de TOLA, qui a étendu le pouvoir et les capacités du gouvernement à contourner la protection des données numériques.

Rédigé par Law & Economics Consulting Associates (LECA), le rapport a révélé que la TOLA présente un risque important de préjudice économique futur pour l’économie australienne, avec des retombées négatives probables dans le monde entier. La perte de confiance dans les services numériques en Australie a été identifiée comme la principale source d’effets économiques négatifs.

« Bien que ce rapport se concentre sur une loi australienne, les conclusions soulignent les conséquences involontaires très réelles de toute législation qui menace de compromettre le cryptage fort », a déclaré Rajnesh Singh, vice-président régional Asie-Pacifique de l’Internet Society, un organisme mondial à but non lucratif qui promeut le développement et l’utilisation ouverts d’Internet. « Si des politiques similaires sont introduites dans d’autres pays, nous pourrons potentiellement voir ces conséquences économiques s’étendre à l’échelle mondiale, en plus de compromettre la sécurité et la vie privée de milliards de personnes à travers le monde. Il est essentiel que les gouvernements prennent du recul et mettent en œuvre une évaluation rigoureuse de l’impact potentiel desdites politiques avant qu’elles ne soient promulguées, afin que nous puissions éviter tout préjudice économique potentiel. »

Les auteurs ont non seulement développé une méthodologie économique permettant d’évaluer l’effet économique de la loi, mais ils ont également recueilli des données sur l’impact de la loi TOLA par le biais d’une enquête menée auprès de 79 entreprises, dont 54 étaient implantées en Australie. Les chercheurs ont également mené des entretiens avec des représentants de plusieurs entreprises, afin de recueillir des études de cas spécifiques quant aux retombées de la loi sur leurs activités.

Il ressort du rapport que la loi TOLA représente un risque pour l’économie australienne à plusieurs égards. Premièrement, cette situation accroît l’incertitude des entreprises, qui ont tendance à ne pas investir dans un pays où la législation n’est pas claire ou prévisible. De nombreuses entreprises interrogées dans le cadre de l’étude ont déclaré qu’elles ne savaient tout simplement pas quelles mesures elles devaient prendre pour respecter la loi.

Deuxièmement, elle peut nuire à l’image de marque des entreprises australiennes, dont les produits et services risquent désormais d’être perçus comme moins sûrs et moins dignes de confiance, puisque la TOLA permet au gouvernement d’accéder à tout moment aux données essentielles des clients. Selon une entreprise, le coût de la TOLA, du point de vue de la perte de confiance en sa marque, pourrait s’élever à 1 milliard de dollars australiens en ventes actuelles et prévues.

Plus important encore, les chercheurs ont constaté que la plus grande menace que représente TOLA est celle de la confiance en les services numériques, notamment l’Internet. L’économie mondiale dépend fondamentalement de la technologie et des services numériques, à tel point que la moindre méfiance à l’égard de la sécurité des données peut avoir des effets négatifs durables sur l’économie d’un pays, toutes industries et tous secteurs confondus. Bien qu’il soit impossible de quantifier le coût exact de la TOLA sur l’économie australienne au vu des données disponibles, ces conclusions sont un rappel sévère que l’Australie risque de subir des coûts économiques futurs importants.

« Les entreprises australiennes sont celles qui risquent de perdre le plus dans le cadre des dispositions actuelles de la TOLA », a déclaré le co-auteur George Barker, directeur de LECA et expert en analyse économique des lois et des règlements.  » Les personnes interrogées s’attendent déjà à ce que les incertitudes liées à la loi aient une incidence sur leurs chiffres d’affaires, avec une perte de revenus attribuée au choix fait par les clients de faire affaire là où ils savent que leurs données sont sécurisées. Une plus grande incertitude autour de la sécurité des données peut également conduire les entreprises mondiales à ne pas investir leurs ressources en Australie, ce qui pourrait également avoir des effets néfastes sur l’économie et la main-d’œuvre locales.

Le rapport, « The Economic Impact of Laws that Weaken Encryption », rédigé par George Barker, William Lehr, Mark Loney et Douglas Sicker, Law & Economics Consulting Associates (LECA), est désormais disponible en ligne à l’adresse suivante : https://cfdev.internetsociety.org/fr/resources/doc/2021/limpact-economique-des-lois-qui-affaiblissent-le-cryptage/

Pour en savoir plus sur le cryptage, visitez le site :
https://cfdev.internetsociety.org/fr/issues/cryptage/

À propos de l’Internet Society

Fondée en 1992 par des pionniers de l’Internet, l’Internet Society est une organisation mondiale à but non lucratif qui veille à ce que l’Internet reste une véritable ressource pour le bien de tous. Par l’intermédiaire de sa communauté de membres, de groupes de discussion et de plus de 120 chapitres dans le monde, l’organisation défend et promeut des politiques, des normes et des protocoles Internet qui maintiennent l’Internet ouvert, mondialement connecté et sécurisé. Pour plus d’informations, visitez cfdev.internetsociety.org

Contact médias :
Allesandra de Santillana
Internet Society
desantillana@isoc.org

‹ Retour

Related resources

L’Internet Society réagit aux rapports du gouvernement américain portant sur le contournement de la technologie de chiffrement
Communiqués de Presse12 septembre 2013

L’Internet Society réagit aux rapports du gouvernement américain portant sur le contournement de la technologie de chiffrement

[Genève, Suisse - Le 9 septembre 2013] -- L'Internet Society s’inquiète des rapports continuels faisant état des efforts systématiques du...

L’Internet Society prend des mesures pour renforcer les institutions existantes au sein de la Gouvernance de l’Internet
Communiqués de Presse25 novembre 2013

L’Internet Society prend des mesures pour renforcer les institutions existantes au sein de la Gouvernance de l’Internet

L’ISOC augmente son soutien au Forum sur la Gouvernance de l’Internet BUENOS AIRES, Argentine-- Pendant sa réunion à Buenos Aires,...

L'Internet Society annonce la nomination de nouveaux coprésidents au sein du conseil consultatif des membres de l'organisation
Qui sommes nous30 juillet 2020

L’Internet Society annonce la nomination de nouveaux coprésidents au sein du conseil consultatif des membres de l’organisation

Washington, DC - 30 juillet 2020 - L'Internet Society, une organisation mondiale à but non lucratif qui promeut le développement...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde